Les Chroniques d'Arkhan

BIBLIOTHEQUE - ART - SOCIETE - HISTOIRE - DIVERS
Arkhan : 1-2-3-4-5-6-7-8-9-10-11-12-14-15-16 / Soirées : 1-2-3-4-5-6-7-8-9-10


Portait de familles

Introduction

ussi loin que l’on puisse se souvenir, les Maisons ont toujours été là. La plupart sont issues de clans tribaux qui se disputaient les territoires aux environs du 6ème siècle, d’autres, plus jeunes ont acquis leur titre de noblesse à grand renfort d’argent et de jeu politique. Chacune a son histoire et son propre système d’archivage qui constituent sa mémoire, sa force et sa particularité.

es Maisons sont si bien ancrées dans nos vies et depuis si longtemps que même lorsque la Magiocratie remplaça le royaume de Kalinéa, l’Archimage de l’époque ne pu se défaire de ce qu’il considérait alors comme des parasites. Ceux-ci, encore aujourd’hui, constituent l’unique et seul véritable contre-pouvoir à l’hégémonie magiocratique sur les Arkhantes.

Contexte

out d’abord, il faut comprendre que les Maisons résonnent sur base de la gloire, de l’argent et de l’influence. Comprendre cela c’est déjà savoir à qui l’on a affaire. Même si chacune a ses propres ambitions qui ne vont pas toujours à l’encontre de celles d’une autre Maison, elles se livrent toutes, à leur niveau, une éternelle guerre sur ces trois valeurs.

Activités

es méthodes utilisées par les Maisons ne sont pas des méthodes directes. Elles ne s’engagent jamais dans des conflits armés entre elles. Tout d’abord parce que c’est interdit par les lois magiocratiques et de plus, leurs actions se doivent de rester discrètes pour ne pas trahir leurs véritables intérêts. On le sait, elles utilisent des moyens illégaux pour s’espionner mutuellement et contrecarrer les plans d’autrui. Même si souvent la Magiocratie intervient pour mettre à jour divers complots illégaux, faisant tomber quelques hommes de main peu scrupuleux, les plus hautes instances des Maisons ne sont jamais inquiétées. Il est vrai que leurs privilèges en matière de loi les rendent difficilement atteignables, mais l’ont dit également que les actions les plus délicates sont souvent commanditées par les échelons les plus bas afin d’espérer gagner quelques reconnaissances des leurs. De toute façon, personne ne peut réellement comprendre comment fonctionne une Maison à moins d’y être intégré au plus haut niveau de la hiérarchie. Ce monde est un monde d’apparence, de secret et de subtilité. Les Maisons sont d’ailleurs souvent des précurseurs lorsqu’il s’agit d’utiliser de nouvelles techniques discrètes.

Versatilité

haque Maison est différente d’une autre, ses procédés, ses spécialités, son domaine d’influence et ses objectifs sont extrêmement variés. Certaines peuvent parfois s’entendre sur des objectifs communs mais, dans l’ensemble, ce genre d’alliance ouverte(s) ne dure jamais très longtemps, les divergences apparaissant tôt ou tard. Les alliances et les conflits se forment au gré des événements et sont bien plus soumises aux intérêts présents des Maisons qu’à leurs querelles passées. Ainsi on peut voir d’anciens ennemis devenir du jour au lendemain les meilleurs alliés pour une cause commune.

Hiérarchie

es Maisons entre elles se jugent, s’évaluent et se comparent. A tout moment, elles essaient d’être plus influentes, riches et glorieuses que les autres. Même si l’on peut parler de cour des grandes et cour des petites, elles n’en sont pas moins rivales les unes par rapport aux autres quelle que soit leur appartenance.

ans la cour des grandes, on retrouve les anciennes Maisons, celles qui ont existé durant le royaume de Kalinéa. A cette époque existait également la Maison royale d’Arkayz, qui s’éteignit en même temps que Forwan l’Invincible, dernier du nom. Les Maisons actuelles sont au nombre de sept que voici par ordre d’ancienneté : Xerhès, Kirilar, Debrigas, Hyéron, Lystün, Valantarès et Frazis Thern. Il n’est évidemment pas possible de les détailler ici, mieux vaut s’adresser à la guilde des héraldistes pour en apprendre davantage.

es nouvelles Maisons sont, quant à elles, apparues après la Magiocratie et ont pu acheter leur titre de noblesse pour des sommes faramineuses. L’argent n’étant pas tout, elles ont également dû recevoir à chaque fois l’autorisation de l’Archimage lui-même pour pouvoir accéder à leur statut. Il existe environ plus d’un millier de jeunes Maisons qui ont toutes des privilèges plus ou moins grands selon leur titre nobiliaire, seule une vingtaine ayant reçu le titre suprême leur donnant théoriquement les mêmes privilèges que les anciennes Maisons. Je dis théoriquement car ce n’est pas parce qu’elles ont le droit de transmettre leurs titres à leur lignage qu’elles sont pour autant aussi influentes et reconnues que les anciennes Maisons. Parmi cette petite poignée de jeunes Maisons, seules trois émergent de façon suffisamment notable pour retenir notre attention. Tout d’abord la Maison Darboise qui s’illustra et s’illustre encore aujourd’hui dans l’actuelle Guerre Noire. Ensuite viennent les Atarsfalians, récents découvreurs du continent Neferet, cette découverte ayant autant contribué à leur émergence que l’alliance passée avec les Debrigas. Pour finir, il reste la Maison Dunkhan qui détient presque tout le monopole des transports marins entre Tharbas et la Magiocratie.

Composition

ans chaque ancienne Maison, on retrouve la même structure. Il existe trois grandes scissions dans les ‘membres’ définissant ainsi les castes au sein des Maisons.

out d’abord nous avons le haut de la pyramide représenté par un dirigeant et sa famille. Ce dirigeant est directement issu des premiers dirigeants ancestraux de la Maison. Ce seigneur est roi en sa Maison. Lui et sa famille directe constituent en fait les seuls à porter réellement le nom de la Maison, ils sont véritablement les sangs bleus à qui tous les égards sont dus.

nsuite viennent les nobles. Ces nobles sont ce qu’il reste des vassaux des temps jadis, lorsque le système féodal était de rigueur. Les Maisons étendaient leur pouvoir sur bon nombre de baronnies, comtés, duchés et autres titres qui, aujourd’hui, ne sont plus qu’honorifiques. Ces nobles ont pour la plupart leur autonomie et, même s’ils sont sous l’égide de la Maison, ont parfois leurs propres aspirations, ce qui peut mener à des luttes intestines et à des trahisons possibles.

nfin viennent les Maisonnés. Ils sont la réelle force active dans les Maisons. Ils sont issus de tous les milieux et sont engagés par elles. Lorsque l’on parle d’engagement, on peut aussi parler de main mise, car un Maisonné agit certes dans le cadre de ses fonctions mais est extrêmement soumis aux pressions diverses. Toute personne de qualité ou atteignant un poste de pouvoir est un jour ou l’autre approché par des « recruteurs ». Les Maisonnés constituent aussi bien un moyen d’influence (Magistères, etc.) que d’action (espions, marchands, etc.).

es trois castes portent toutes le nom de la Maison, famille, nobles et Maisonnés car cela contribue à la grandeur de celle-ci. La notoriété de la Maison sert le membre et inversement, celui-ci accroît localement la renommée de celle-ci.

es postes les plus importants au sein d’une Maison ne sont pas réservés à l’une des castes. Hors la famille qui reste et demeure intouchable, les Maisonnés comme les nobles peuvent accéder aux titres les plus prestigieux. Ainsi, il n’est pas rare de voir un chambellan Maisonné, plutôt que noble. Ceci car les nobles peuvent parfois être plus indépendants que les Maisonnés mais aussi car le mérite joue également dans une petite mesure un rôle dans l’ascension personnelle. Même s’il est exercé par un Maisonné, un titre peut parfois inverser la hiérarchie traditionnelle, un commandeur, Maisonné, des ordres de chevalerie d’une Maison ayant plus d’influence et de prestige qu’un noble n’ayant aucune fonction.

es Maisons les plus jeunes commencent seulement à avoir ce genre de structures, le sang noble ayant moins de signification parmi elles. Le mérite est bien plus mis en avant, c’est ainsi qu’elles espèrent attirer les éléments prometteurs car ces derniers peuvent ainsi gravir plus rapidement les échelons du pouvoir.

Conclusion

’espère que vous aurez donc compris qu’il n’est nulle compréhension de la Magiocratie sans comprendre également le fonctionnement des plus vieilles structures de notre monde, les Maisons. Il faut savoir qu’elles étaient là avant nous, qu’elles le seront après et qu’elles détiennent des secrets séculiers que ni la guilde des Chroniqueurs ni même les Archimages eux-mêmes n’ont jamais pu approcher.

Magdaëlle, en introduction au cours de politique magiocratique à la Guilde de Fidam.

GAROU 2017